WE éclé du 8-9 octobre 2011

Contexte
Participants: 22 enfants, Respons: Justine, Céline, Guillaume
Date: 7-8 octobre 2011
Lieu: refuge d'Ambel (Vercors sud)
Météo: Pluie, vent, brouilard

Déroulement de la sortie
Nous sommes partis en milieu d'après-midi du col de la Bataille en direction du refuge d'Ambel à une cinquantaine de minutes du parking. Merci à Chloé, Thomas, Fanny et Matthieu d'avoir organisé et fait les courses pour le groupe.

Malheureusement et malgré le mauvais temps, le brame du cerf avait attiré de nombreuses autres personnes dans ce refuge. Ces personnes se sont d'ailleurs montrées particulièrement inhospitalières sous le prétexte faux que nous n'avions pas le droit d'être là ou en nous interdisant de faire à manger sur le feu de la cheminée. Les enfants, qui avaient adoptés une attitude très respectueuse dans le refuge, ont été choqués par le comportement de ces adultes égoïstes et dénués de bon sens.

Les gardes du parc, en visite dans le refuge dans la soirée en cette période de forte affluence, ont rappelé les règles de civisme à l'ensemble des occupants du refuge et nous ont conduit à un travers un épais brouillard dans un refuge voisin où nous avons trouvé plus de places et enfin pu nous consoler en dévorant une fondue au chocolat excellente et dormir au chaud!

Le lendemain, nous avons regagné le refuge initial pour y récupérer des affaires et faire un jeu dans les pâturages environnants avant de retourner au parking dans l'après-midi.

Nous sommes déçus de ne pas avoir pu mettre en place les activités que nous nous avions prévues car nous avons été accaparés par la gestion de problèmes du quotidien (Pluie, changement de refuge). Cependant, il est probable que les enfants se rappelleront plus de ce WE aventureux que si nous avions fait ce que nous avions prévu!

Il nous faudra revenir pour profiter du paysage que nous avons seulement aperçu à travers les trouées des nuages.

Merci aux enfants qui se sont montrés exemplaires dans les refuges et qui ont toujours gardé le sourire malgré les intempéries!

Guillaume, pour les responsables